Douleur chronique : du changement dans les classifications

Magnesium.jpg

 


En 2012 un groupe de travail de l’IASP contacte l’OMS pour proposer une nouvelle classification des douleurs chroniques afin qu’elle puisse apparaitre dans la prochaine version de la CIM.

Cette classification avait pour objectifs :

Cette classification a été acceptée et implique les points suivants :

Les syndromes de douleurs chroniques secondaires comprennent 6 sous-groupes qui possèdent chacun leur propre définition et on y trouve : 


Notez que la CIM-11 met également à disposition des praticiens un système de codage optionnel permettant d’intégrer à la douleur les notions de sévérité, d’évolution temporelle et de présence de facteurs psychosociaux associés. 
De nouveaux travaux testant cette classification devraient apparaitre rapidement et venir compléter les études pilotes existantes (2,3). 

Références

1- Treed ors EA, Korwisi B, Barke A, Cameron P, Colvin L, Richardson C, Rief W, Treede RD. The IASP classification of chronic pain for ICD-11: applicability in primary care. PAIN 2019;160:83–87. 

2- Barke A, Korwisi B, Casser HR, Fors EA, Geber C, Schug S, Stubhaug A, UshidaT, Wetterling T, Rief W, Treede RD. Pilot field testing of the chronic pain classification for ICD-11: the results of ecological coding. BMC Public Health 2018;18:1239. 

3- Smith BH, Fors EA, Korwisi B, Barke A, Cameron P, Colvin L, Richardson C, Rief W, Treede RD. The IASP classification of chronic pain for ICD-11: applicability in primary care. PAIN 2019;160:83–87

Commentaires

L'ajout de commentaire est fermé.