fibromyalgie et migraine, sensibilité à la douleur accrue

 

La fibromyalgie et la migraine chronique ou épisodique sont fréquemment des comorbidités, ce qui suggère des mécanismes physiopathologiques communs.

Ces 2 conditions entraînent également un même symptôme, hyperalgésie somatique généralisée.

La fibromyalgie et la migraine chronique ou épisodique sont fréquemment des comorbidités, ce qui suggère des mécanismes physiopathologiques communs.

Ces 2 conditions entraînent également un même symptôme, hyperalgésie somatique généralisée.

 

Cette étude italienne qui évalue les niveaux de sensibilité avec l’une ou l’autre de ces conditions, ou les 2, conclut que cette hyperalgésie est fonction de la fréquence de la migraine.

  • En clair, la migraine aiguë et chronique augmente la sensibilité à la douleur dans la fibromyalgie, et les crises de migraine déclenchent les épisodes douloureux de la fibromyalgie.
  • Des conclusions présentées dans The Journal of Headache and Pain qui appellent bien évidemment à traiter la migraine chez les patients fibromyalgiques.

 

La fibromyalgie est une maladie chronique et systémique caractérisée notamment par des douleurs.

Une maladie multimodale touchant à la fois le système nerveux central et les « petites fibres nerveuses ».

Caractérisée par des douleurs diffuses, ce syndrome musculo-squelettique chronique affecte environ 2% à 5% de la population.

Ce syndrome douloureux est associé à une fatigue devenue chronique, des troubles du sommeil, des colopathies, des céphalées, etc … ce qui en fait une pathologie complexe et souvent invalidante.

La maladie touche majoritairement les femmes, avec un sexe-ratio de 9:1.

De précédentes études ont déjà suggéré, en plus de la sensibilité à la douleur, une tolérance réduite aux stimuli sensoriels et une hypersensibilité aux événements non-douloureux.

Bien que sa physiopathologie soit encore largement inconnue, le syndrome est notamment caractérisé par cette hypersensibilité à la douleur, un symptôme également observé chez les patients souffrant de maux de tête aigus et chroniques.

De plus, les observations cliniques de patients atteints de fibromyalgie avec simultanément une migraine présentent de manière « exacerbée » les autres symptômes de la fibromyalgie immédiatement après une crise de maux de tête, ce qui suggère que les migraines peuvent déclencher les douleurs fibromyalgiques.

Sur la base de cette constatation, les auteurs ont vérifié si l'hypersensibilité à la douleur chez les patients présentant les 2 conditions simultanément étaient différentes vs chez des patients atteints d’une des 2 conditions.

Les chercheurs ont également testé si l’hypersensibilité était associée à la fréquence de la migraine et si les crises de migraine peuvent être les facteurs déclenchants des symptômes fibromyalgiques.

  • L’étude a été menée chez 203 femmes réparties en 5 groupes, 40 atteintes de fibromyalgie, 41 de migraine épisodique et fréquente (8-14 jours par mois), 40 atteintes de migraine chronique (plus de 14 jours par mois), 42 atteintes de fibromyalgie et de migraine épisodique, et 40 avec fibromyalgie + migraine chronique.
  • Une seconde phase d’étude a été menée auprès de 86 participantes avec fibromyalgie + migraine épisodique fréquente, réparties en 2 groupes : 47 ont été traitées pour leur migraine et 39 n’ont pas été traitées.
  • Les seuils de douleur ont été mesurés par stimulation électrique à plusieurs sites du corps, les seuils de douleur de pression musculaire évalués à 18 points sensibles chez tous les participants.
  • Les patientes ont également tenu un journal des migraines et des épisodes douloureux de fibromyalgie sur 3 mois.

 

Migraine + fibromyalgie, hypersensibilité maximum : l’analyse constate en effet, que :

  • Les seuils les plus faibles de douleur et de pression sont identifiés chez les participantes souffrant conjointement de fibromyalgie et de migraine, puis, dans l’ordre, chez les patientes fibromyalgiques, puis enfin chez les patientes à migraine épisodique; la fibromyalgie, puis à migraine chronique.
  •  Les épisodes de douleur les plus sévères sont constatés chez les patientes avec fibromyalgie + migraine épisodique fréquente, · chez ces patientes à la fois fibromyalgiques et migraineuses, 87% pour cent des pics de douleur se produisent dans les 12 heures qui suivent une crise de migraine.
  • La réduction par traitement du nombre de crises de migraine réduit de manière significative le nombre de pics de douleur fibromyalgique et permet de remonter les seuils à la fois de douleur et de pression : cela signifie que traiter la migraine chez ces patientes, réduit globalement leur hypersensibilité à la douleur.

 

Des conclusions qui confirment ainsi que la coexistence de la migraine et de la fibromyalgie accroît l'hypersensibilité généralisée aux stimuli douloureux.

 

Le Dr Maria A. Giamberardino du Centre de fibromyalgie de l'Université de Chiety (Italie), auteur principal de l’étude appelle ainsi à prévenir la chronicité des maux de tête, en particulier chez les patients atteints de fibromyalgie, sous peine de voir leurs symptômes aggravés.

 

bibliographie :

  • The Journal of Headache and Pain 22 March 2016 DOI: 10.1186/s10194-016-0619-8 Impact of migraine on fibromyalgia
  • Symptoms (Visuel Fibromyalgia News Today) 9 February 2016 DOI: 10.1186/s10194-016-0596-y European headache federation consensus on technical investigation for primary headache disorders_

douleur aigüe ? douleur chronique ?

je m'informe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer