mieux comprendre la sophrologie

Sophrologie vient du grec sos (l’harmonie), phren (la conscience) et logia (l'étude).

Entre relaxation occidentale et méditation orientale, la sophrologie est une technique de relaxation qui associe respiration, décontraction musculaire et visualisation pour améliorer la qualité de vie d'un point de vue psychologique et physique.

  • Gestion du quotidien, addictions, préparation mentale, le champ d’intervention de la sophrologie est vaste.
  • En médecine, c’est une technique de plus en plus utilisée en complément des traitements classiques, en particulier dans la gestion de la douleur, la gestion du stress, les troubles de l’anxiété et du sommeil.


Les séances de sophrologie ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale.

Le remboursement au moins partiel reste toutefois possible par l’intermédiaire de votre mutuelle.

comment la sophrologie peut-elle m’aider ?

La sophrologie ne va pas “éliminer” la douleur chronique ni agir sur la cause de la douleur mais sur la sensation de la douleur.

  • Par un enchainement d’exercices qui vont apporter une détente musculaire, la sophrologie va permettre de reprendre contact avec votre corps, vos ressentis et rétablir un bien-être émotionnel qui va aider le cerveau à diminuer l’intensité des ressentis corporels désagréables et, progressivement, se reprogrammer.
  • En se concentrant sur d'autres perceptions, en visualisant des images de bien-être, la personne accède à un autre monde, un autre niveau de conscience et apprend à dépasser les sensations de douleur qui sont alors transformées en d'autres sensations beaucoup plus agréables.
  • Certaines techniques permettent également de dépasser la peur de la douleur et rentrer directement au coeur de celle-ci pour “reprendre la main” sur sa douleur et apprendre progressivement à la contrôler plutôt que d’être contrôlé par elle.
  • Mieux connaître et maîtriser sa douleur, c’est aussi l’opportunité de la modifier en intensité et en qualité… jusqu’à la faire taire.
  • En diminuant la douleur, la sophrologie permet aussi d’abaisser la surcharge de stress pour plus de lâcher-prise et permettre au corps de récupérer et retrouver de l’énergie pour faire face aux épreuves qu’impose la douleur qu’elle soit physique et morale (perte des capacités, difficultés familiales, difficultés au travail, perte d’emploi ou arrêts de travail…).
  • Enfin, au fil des séances, elle permet une prise de recul sur les émotions, sur les évènements et sur soi-même ainsi qu'une meilleure perception de soi pour faire place à une sensation de sérénité, de confiance et de mieux-être nécessaire pour instaurer progressivement le soulagement.

 

La sophrologie propose diverses techniques afin de pouvoir s'adapter à tous.
 

  • La relaxation  stimule le corps et aide à redécouvrir sa sensorialité, source d'équilibre.
  • Des exercices respiratoires. La respiration est le reflet de notre état émotionnel. Bien comprise et bien utilisée, la respiration devient un anti-stress naturel, toujours disponible et efficace.
  • Apprendre à vivre l'instant présent, pour plus de lâcher-prise, plus de recul vis-à-vis des contraintes de la vie. En sélectionnant des souvenirs positifs et en imaginant des comportements plus harmonieux, il est possible de la tension présente.
  • Les activations mentales programment en soi le positif et activent ses propres ressources.

 

comment ça fonctionne ?

Si le mécanisme d’action est mal connu, beaucoup d’études en neurosciences montrent les bienfaits de l’attention, de la concentration et du pouvoir de la visualisation sur le développement du cerveau.
 

La sophrologie intervient d'abord sur la dimension psychocorporelle.

Par des exercices simples de respiration, de mobilisation, d'étirements, de contractés-relâchés, la sophrologie permet de mettre l'accent sur le vécu positif du corps dans l'instant présent et de désactiver les sensations inconfortables.

Les techniques de relaxation sont aussi de véritables armes antalgiques “naturelles “ qui agissent contre le stress, les émotions négatives et donc indirectement sur les douleurs.

Sur le plan neurophysiologique, l’état sophro-liminal mobilise le cerveau.

Cet état entre veille et sommeil induit une légère vasodilatation qui favorise les échanges sanguins, une meilleure irrigation des organes et l'élimination des déchets, favorisant ainsi le fonctionnement des cellules.

La détente combinée du psychisme et des muscles va  engendrer des modifications au niveau du cerveau qui va libérer en grande quantité des molécules d'endorphine, de sérotonine et de dopamine.

Elle rééquilibre la cohérence cardiaque et harmonise les grandes fonctions de l'organisme qui rentre alors dans une phase de repos profond et réparateur.

Dès lors que nous apprenons à mobiliser notre cerveau de façon positive, notre système cérébral change de rythme et notre biologie se modifie pour se mettre à produire des hormones comme la sérotonine, les endorphines… qui sont des hormones de bien-être.

La sophrologie permet également de moduler les sensations dans leur intensité.

Une prédominance des ondes alpha favorables à l’équilibre psychique,

Lorsque l’esprit se concentre sur une partie du corps précise, les ondes Alpha (impulsions électriques produites par le thalamus, une région du cerveau) diminuent sur la zone correspondante du cortex ce qui va naturellement augmenter la sensation. Au même instant, dans le reste du corps, les ondes Alpha augmentent et les sensations baissent.

Les ondes Alpha liées à l'état de conscience modifiée favorise l'équilibre psychique, diminue les pensées parasites et l'anxiété, libère la mémoire, la concentration, l'analyse et la créativité.
Enfin, au fil des séances, elle permet une prise de recul sur les émotions, sur les évènements et sur soi-même ainsi qu'une meilleure perception de soi pour faire place à une sensation de sérénité, de confiance et de mieux-être nécessaire pour instaurer progressivement le soulagement.

en pratique, comment ça se passe ?

Une séance de sophrologie se déroule en 4 temps.
 

Le premier temps est celui de l’échange

C’est une étape importante qui permet tout d’abord de mieux se connaître et pour le thérapeute de bien comprendre vos ressentis, vos besoins réels et vos attentes et ce, pour pouvoir adapter les exercices corporels et respiratoires.

Le thérapeute va également à cette phase évaluer votre capacité de concentration, votre possibilité ou non à fermer les yeux puis de définir des objectifs et des techniques.


Ensuite, c’est le moment de relaxation à proprement parler.

Sur la base d’exercices simples empruntés au Yoga et à la méditation associés à des techniques de respiration, l’objectif  est de parvenir un état de relâchement musculaire.

Une fois relaxé, place au travail de sophronisation.

À l’aide de techniques de visualisation, guidé par la voix du sophrologue qui transporte vers des sensations apaisantes. le patient va pouvoir collecter des informations et prendre conscience de ses propres capacités stockées dans son subconscient. Le travail doit être personnalisé et vise à mobiliser ces ressources. Il doit être en lien avec le diagnostic infirmier et les objectifs posés.

L'intérêt de cette phase est de transformer la vision de la douleur.

Retour à la tonicité et à la verbalisation

Enfin, elle se termine à nouveau par un  Expression du vécu du ressentie  dialogue libre en lien avec la séance.

Le patient va pouvoir partager avec nous son vécu de la séance, son ressenti, ses découvertes, ses possibilités futures. Nous allons renforcer les décisions exprimées et ancrer au niveau conscient les points positifs du travail. Le patient peut aussi se rendre compte qu’il est possible de trouver un vrai temps de repos, d’accalmie, que cela n’est pas un luxe face à la douleur, aux épreuves successives qui peuvent le submerger

  • Les séances se pratiquent en groupe ou en individuel, en salle ou en extérieur.
  • En position debout (mouvements dynamiques), en position assise et, plus rarement, en position allongée.
  • Leur durée est moyenne de 1h et 1h30 à raison de 1 séance par semaine pendant 6 à 10  semaines.
  • Dans le cas de la douleur chronique, les séances individuelles sont plus adaptées.
  • Son efficacité réside dans la l’implication, l’entrainement et la répétition dans son quotidien.

à qui s'adresser ?

Si la sophrologie a été créée par un neuropsychiatre colombien, il n'existe pas de diplôme officiel unique reconnu par l'État.

La pratique de la sophrologie n’est donc pas réglementée.

Il est donc préférable de se tourner vers des professionnels de santé formés à la sophrologie ou de vérifier que votre sophrologue est bien adhérent à une fédération, un syndicat ou un organisme représentatif de la profession.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui saura vous guider.

sources 

rejoignez la communauté dooloo

Dooloo est un programme d'accompagnement et de suivi unique conçu pour accompagner l'action de votre algologue et améliorer votre qualité de vie. Abonnez-vous pour bénéficier de l'ensemble de nos services.

voir nos programmes

notre démarche

notre démarche

prenez quelques instants pour visionner cette vidéo et comprendre la démarche d'accompagnement de dooloo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,