mieux comprendre l'ergothérapie

 

Du grec "ergos" qui veut dire “activité“, l’ergothérapie est une thérapie par l’activité qui vise à améliorer le fonctionnement d’une personne souffrant d’un handicap ou à progresser dans sa récupération pour l’aider à retrouver une autonomie et améliorer sa qualité de vie. 

L’ergothérapeute est quelque sorte un expert en réadaptation.

Son support : toutes les activités de la personne au cours de la journée, aussi bien chez soi que sur son lieu de travail

Dans la douleur chronique, l’ergothérapie va notamment vous permettre d’acquérir des solutions d’économie articulaires dans les gestes de la vie quotidienne ou dans le cadre de la reprise d’une activité professionnelle. Des gestes à faire et à ne pas faire pour éviter d’avoir mal

Elle permet également d’identifier des solutions techniques pour compenser les incapacités et diminuer les situations de handicap.

Les soins d'ergothérapie sont généralement prescrits par le médecin et remboursés par la sécurité sociale lorsqu'ils sont réalisés à l'hôpital, dans une structure spécialisée ou dans le cadre d'une hospitalisation à domicile.

Ils ne sont pas remboursés lorsqu'ils sont effectués dans le cadre libéral.  

 

comment l’ergothérapeute va m’aider ?

 

La finalité d’un programme d’ergothérapie, c’est votre autonomie.

Votre autonomie dans la réalisation des actions de la vie quotidienne et de vos activités de prédilection ou au travail.

  • L’ergothérapeute ne nie pas la douleur.
  • Il part du principe qu’être en forme relève davantage du savoir maîtriser, gérer et contrôler son corps en activité pour maintenir sa qualité de vie que de n’avoir aucune douleur.

 

En cas de limitation physique, l’ergothérapeute va donc vous permettre d’acquérir des solutions d’économie dans les gestes de la vie quotidienne ou dans le cadre de la reprise d’une activité professionnelle.

  • Les gestes à faire et à ne pas faire pour éviter d’avoir mal et gagner en autonomie.
  • Comme par exemple s’habiller, retirer son pull over, faire le ménage ou votre toilette...

 

Au-delà de vous faire gagner en autonomie, les exercices que l’ergothérapeute vous proposera vous permettront également de récupérer votre amplitude articulaire et gestuelle et de diminuer les sensations douloureuses.

Ce travail conjoint va également vous faire progresser dans votre propre cheminement psychologique, prendre conscience de vos difficultés et de vos ressources pour retrouver goût aux activités de votre vie quotidienne, sociale et relationnelle et, au total mieux vivre avec vos douleurs.

 

 

En cas de handicap, l’ergothérapeute peut aussi vous conseiller des solutions techniques qui facilitent votre quotidien comme par exemple un déambulateur, des ustensiles de cuisine adaptés ou un enfile-bas.

Ou encore d’aménager de façon pratique et confortable votre cadre de vie ou de travail afin de vous permettre de réaliser une tâche, une activité ou facilitent votre déplacement (barres d’appui, rangements, habillage…).

 

Pour les personnes qui présentent des troubles de la sensibilité (hypoesthésies, allodynie), des douleurs intermittentes ou incessantes, des sensations de cuisson incessantes, l’ergothérapie peut aussi permettre de normaliser la sensibilité cutanée et, parallèlement de diminuer les sensations douloureuses.

 

l’ergothérapie pour qui ?

 

L'ergothérapie s'adresse à toutes personnes quel que soit l’âge qui rencontrent des difficultés à agir de manière autonome lors des activités quotidiennes qu'il s'agisse des soins personnels ou des activités d'ordre sociales, professionnelles ou de loisirs.

  • Personnes souffrant d’une maladie chronique avec un retentissement locomoteur : la sclérose en plaques, maladie de Parkinson, lombalgie chorique, fibromyalgie, polyarthrite rhumatoïde…
  • Personnes avec troubles de la sensibilité cutanée : névralgie, SDRC…
  • Personnes qui, suite à un traumatisme (accident de la route, chute…) ou un accident vasculaire cérébral, se retrouvent en situation de handicap.
  • Personnes âgées qui présentent des troubles moteurs dus à la vieillesse ou des personnes atteints du cancer.
  • Les handicaps mentaux : avoir une activité professionnelle avec des outils adaptés permet un épanouissement et une plus grande sociabilité. Les centres d’aide par le travail ont un grand rôle dans cette prise en charge. 

 

L'ergothérapie a aussi une place importante dans la prise en charge de certains troubles chez l'enfant, comme les difficultés d'apprentissage, l'autisme, ou encore certaines maladies rares.

C’est également une solution pour le maintien à domicile des personnes âgées.

 

 

en pratique, comment ça se passe ?

 

Avant de débuter les soins, l'ergothérapeute évalue avec vous (et votre entourage) vos capacités fonctionnelles ainsi que vos difficultés dans la vie quotidienne.

  • Sur la base de mises en situation concrète, il va analyser vos besoins, vos habitudes de vie ainsi que votre environnement dans lequel ces difficultés s'expriment (à la maison, au travail).
  • Il vous parlera de vos buts et de la façon dont vous aimeriez les atteindre.
  • Il évaluera également votre douleur et ses répercussions sur votre niveau de fonctionnement et d’incapacité ainsi que sur votre qualité de vie en général.

Cette approche globale va lui permettre de définir des objectifs et un programme de travail qui tienne compte de vos besoins, de vos envies et de votre projet.

 

Les techniques utilisées et les exercices seront adaptés à la nature de votre handicap, à vos capacités et aux objectifs que vous souhaitez atteindre.

Dans tous les cas, ils feront appel à des gestes concrets et significatifs, basés sur vos habitudes de vie et les gestes du quotidien que vous avez du mal à réaliser : prendre un objet en main, faire sa toilette, classer ses papiers administratifs, dresser une liste de courses...

 

Selon vos buts et vos préférences, il pourra vous proposer de travailler avec vous en individuel ou en groupe.

 

Généralement, le programme comprend trois approches complémentaires :

  • la rééducation conventionnnelle : désensibilisation, sensitive, thérapie du miroir, programme d'imagerie motrice, mobilisation douce, ultrasons, paraffine/glace...
  • les approches alternatives : drainage lymphatique, shiatsu
  • les techniques de relaxation en groupe (sophrologie, training autogène, Jacobson et partage de vécu, d'expériences)

 

Pour être bénéfique, un programme  d’ergothérapie implique un suivi à long terme jusqu’à atteindre un niveau d’autonomie satisfaisant.

En moyenne, 10 séances d’une durée de 20 à 30 min, en moyenne.

 

rejoignez la communauté dooloo

Dooloo est un programme d'accompagnement et de suivi unique conçu pour accompagner l'action de votre algologue et améliorer votre qualité de vie. Abonnez-vous pour bénéficier de l'ensemble de nos services.

voir nos programmes

notre démarche

notre démarche

prenez quelques instants pour visionner cette vidéo et comprendre la démarche d'accompagnement de dooloo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,