mieux comprendre l'antalgie intrathécale

L’antalgie intrathécale est un mode d’administration des médicament antidouleur au plus près de la moelle épinière, en continu et au long cours au moyen d’une pompe.

  • Cette pompe qui renferme le médicament est implantée sous la peau de l’abdomen.
  • Elle est reliée à un tube fin et souple (cathéter) également placé sous la peau qui aboutit dans l’espace intrathécal (espace qui entour la moelle épinière).
  • Une fois le dispositif en place, après une période d'adaptation, vous aurez une télécommande qui communique avec la pompe et qui vous permet, en cas de douleurs fortes, de vous administrer des doses supplémentaires de médicaments.
  • Régulièrement, votre médecin remplira régulièrement votre pompe.

comment ça marche ?

  • La moelle épinière est comme une grande route empruntée par les signaux douloureux qui vont jusqu'au cerveau où la douleur est ressentie par votre corps.
  • Lorsque la pompe envoie directement l'antalgique directement à la moelle épinière, les signaux douloureux sont bloqués avant qu'ils n'atteignent le cerveau. 
  • Ce mode d’administration permet un soulagement de la douleur à des doses de médicament bien inférieures à celles qui seraient nécessaires par voie orale (avec des comprimés).
  • De fait, il permet de diminuer les effets secondaires induits. 


La pratique montre qu'elle améliiore également l'humeur générale ainsi que la qualité de vie. Elle permet notamment de reprendre des activités quotidiennes et dans de nombreux cas, de retourner travailler. 


 

  • Le choix de l’antalgie intrathécale se pose essentiellement lorsque la morphine ou les morphiniques deviennent inefficaces en raison de l’intensité des effets secondaires à dose analgésiques par voie générale.
  • Son usage est donc basé sur l’existence des récepteurs à la morphine au niveau de la moelle épinière (corne postérieure).
  • La morphine active ces récepteurs et bloque le passage du message douloureux.

quels sont les différents éléments du dispositif ?

Le dispositif ou système d’administration intrathécale se compose de 4 éléments :

  • Une pompe (ou boitier circulaire) en titane qui contient le médicament qui soulage la douleur et libère automatiquement les quantités prescrites directement vers la moelle par l'intermédiaire du cathéter.
  • Le cathéter : c’est un petit tuyau souple. Une extrémité de ses extrémités est raccordée à la pompe. L’autre est placée dans l’espace intrathécal, espace rempli de liquide situé autour de la moelle épinière.
  • Cathéter et pompe sont tous deux placés à l'intérieur du corps au cours d'une intervention chirurgicale.
  • Une pompe (ou boitier circulaire) en titane qui contient le médicament qui soulage la douleur et libère automatiquement les quantités prescrites directement vers la moelle par l'intermédiaire du cathéter.
  • Un programmateur ou console portable. Il permet à votre médecin de contrôler la mémoire de la pompe. Il permet également de programmer la pompe et de changer facilement la quantité de médicament à délivrer ainsi que la fréquence et l’heure d’administration.
  • Une télécommande ou boitier portatif qui communique avec la pompe par onde radio (télémétrie). Elle vous permet de vous administrer des doses supplémentaires de médicaments, dans les limites fixées par votre médecin, si vous ressentez des douleurs supplémentaires.


Quelles sont les étapes du traitement ?

  • L’implantation du dispositif se fait au cours d’une intervention chirurgicale.
  • Cette intervention dure 1 à 2 heures et nécessite une très courte hospitalisation.

phase de test 

Tout d’abord, l’équipe médicale vous présente le protocole détaillé.

Cette phase est essentielle pour déterminer si l’antalgie intrathécale soulage votre douleur et prendre votre décision.

Elle peut durer plusieurs mois, en ambulatoire ou lors de courts séjours à l’hôpital et s'effectue de deux manières :

  • Soit vous recevez une ou plusieurs injections d'une petite quantité d'antalgique directement dans l'espace intrathécal
  • Soit vous recevez une perfusion continue d'antalgique administrée au moyen d'un cathéter temporaire placé dans l'espace intrathécal et fixé à une pompe externe.

Vous pouvez rester à l'hôpital ou rentrer chez vous avec la pompe externe pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines.

Durant cette phase, votre coopération est primordiale car vous seul, êtes capable d’apprécier le niveau de votre soulagement.

Si vous ne ressentez pas un soulagement suffisant de la douleur, alors vous ne recevrez pas le système permanent.

implantation

Si le résultat du test est positif et que vous prenez la décision de poursuivre avec ce mode de traitement, la pompe est implantée lors d’une intervention.

  • Avant l’intervention, votre médecin repèrera avec vous l’emplacement le plus adapté pour la pompe en termes de confort.
  • En général, elle est placée sur le côté de l’abdomen.
  • Vous fixerez avec votre médecin des visites de contrôles destinées à remplir la pompe, ajuster les doses du médicament pour s’adapter au mieux à vos besoins et vérifier le bon fonctionnement du dispositif.

après l’intervention

  • Le site de mise en place de la pompe et du cathéter peuvent rester sensible durant quelques jours après l’intervention.
  • En cas de sensation désagréable ou de douleurs, parlez-en avec votre médecin.
  • Durant la phase de cicatrisation (quelques semaines), il sera important de limiter vos activités.
  • Après cicatrisation, la zone ne requiert pas de soin particuliers.

 

L’antalgie intrathécale pour qui ?

L’antalgie intrathécale par pompe implantable est indiquée en cas de douleurs chroniques rebelles malgré un traitement bien conduit et/ou en cas d’effets indésirables non tolérables.

Elle est notamment recommandée dans les douleurs d’origine cancéreuse.

Elle permet de :

  • Réduire les quantité de médicaments administrés
  • Réduire les effets secondaires dues aux fortes doses de médicaments
  • Améliorer l’antalgie et la qualité de vie

 

quels sont les risques ?

Les complications suite à l'implantation d'une pompe à antalgiques sont rares et surviennent chez un faible nombre de patients.

Bien vivre avec ma pompe

vie quotidienne

  • Aucun élément du dispositif n’est visible de l’extérieur et vous devriez vous y habituer facilement.
  • Il est néanmoins recommandé d'éviter certaines positions du corps (le fait de soulever, se tourner, se pencher, s'étirer) ainsi que les activités qui entraînent une modification importante de la température ou de la pression sur la pompe (sauts, randonnées en montagne, ski vols aériens, plongée sous-marine…).
  • Elles pourraient entraîner un déplacement de la pompe ou déplacer le cathéter voire endommager les composants..

En cas de doute, parlez-en à votre médecin.

suivi médical

Il est important de suivre strictement les recommandations de votre médecin et notamment :

  • Respecter les rendez-vous de suivi et de remplissage de la pompe.
  • Signaler à votre médecin toute sonnerie d’alarme de la pompe (bip se répétant à intervalle régulier)
  • Porter sur vous votre carte d’identification du dispositif avec les références du système ainsi que le livret de suivi indiquant le nom du médicament administré et les doses
  • Informer les médecins et dentistes de la présence de la pompe, en particulier avant tout acte médical
  • Assurez vous également que votre famille et entourage sont bien au courant que vous portez une pompe afin qu’ils puissent le cas échéant en informer les équipes médicales.
  • Informer votre médecin si vous projetez de voyager afin que la pompe contienne suffisamment de médicament.

changement de pile

La longévité de la pile du neurostimulateur dépend du nombre d’heures d’utilisation quotidienne, elle est de 3 à 5 ans environ.

  • Lorsque la pile est épuisée, seul le neurostimulateur devra être changé, au cours d’une nouvelle hospitalisation, sans impliquer les autres composants du système.

 

remplissage de la pompe

  • Cette opération s'effectue en faisant passer une aiguille à travers la peau, jusque dans le réservoir de la pompe.
  • L'intervalle de remplissage est en général de 1 à 3 mois, bien que cela puisse varier en fonction de votre prescription.
  • Votre médecin déterminera la fréquence à laquelle votre pompe doit être remplie.
  • Il est important que vous respectiez tous les rendez-vous de remplissage pour garantir qu'il reste assez d'antalgiques dans le réservoir de la pompe.
  • La pompe est équipée d’un système d’alarme qui retentit pour indiquer qu’elle nécessite d’être vérifiée. Elle retentit également lorsque le volume de médicament a atteint un seuil prédéfini ou quand la pile devient faible.
  • Si une alarme retentit, il est important de contacter rapidement votre médecin afin qu’il identifie la cause et procède aux ajustements nécessaires.
  • Au cours d'une consultation classique, la pompe sera vidée et remplie à l'aide d'une aiguille insérée à travers la peau.
  • La pile de votre pompe doit durer de 5 à 7 ans, en moyenne, selon la posologie prescrite par votre médecin.

rejoignez la communauté dooloo

Dooloo est un programme d'accompagnement et de suivi unique conçu pour accompagner l'action de votre algologue et améliorer votre qualité de vie. Abonnez-vous pour bénéficier de l'ensemble de nos services.

voir nos programmes

notre démarche

notre démarche

prenez quelques instants pour visionner cette vidéo et comprendre la démarche d'accompagnement de dooloo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,