mieux comprendre la radiofréquence

La radiofréquence est une thérapie non médicamenteuse relativement récente qui utilise les propriétés antalgiques des courants électriques de haute fréquence (400 à 500 kHz).

  • Elle est principalement utilisée pour soulager les douleurs chroniques rebelles, essentiellement d’origine neuropathique, qui ont été sensibles aux infiltrations avec des anesthésiques locaux.

Il existe deux types de radiofréquence :

  • La radiofréquence continue
  • La radiofréquence pulsée.

La radiofréquence pulsée consiste à envoyer, avec une aiguille spéciale, une onde électrique contrôlée (42°C) en plusieurs fois, tout près du nerf douloureux pour réduire sa capacité à répandre le message douloureux.

C’est une technique médicale peu invasive,  peu voire non douloureuse et très sécuritaire.

La radiofréquence continue (thermique) va quant à elle  permettre de réaliser une lésion du nerf en une fois avec une température plus élevée (80°C) et ainsi provoquer son inactivité.

comment ça marche ?
 

Le matériel principal

 

La procédure :

  • Une ou plusieurs fines aiguilles sont reliées à un générateur de radiofréquence capable de transmettre une énergie appropriée (continue ou en courtes salves régulières).
  • Constituées respectivement d’aiguilles en tungstène, elles sont disposées en parallèle afin d’atteindre la même profondeur.
  • Ces aiguilles sont insérées localement au niveau de la région comprenant le nerf que l’on souhaite atteindre.
  • Sous l’effet de la chaleur générée par l’énergie de la radiofréquence, le  nerf subit soit une lésion (RF thermique) soit des modifications structurelles sans affecter les fonctions motrices et sensitives qui vont diminuer ou moduler temporairement  son fonctionnement (RF pulsée).

 

Le soulagement n’est pas immédiat, cela peut prendre de quelques jours à 6 semaines.

Il dure ensuite généralement de 3 à 12 mois pour la RF pulsée et plusieurs années pour la RF continue.

 

 

comment se fait le traitement ?

Le traitement se fait en salle d’opération à l’aide d’un système d'imagerie avec un spécialiste expérimenté, sous la supervision médicale.

  • Sous anesthésie locale, une fine aiguille sera introduite au plus proche de la zone à traiter. Un courant électrique léger y sera envoyé.
  • Cela peut causer un picotement ou reproduire votre douleur habituelle.
  • A ce stade, il est important de communiquer avec le médecin qui pourra vous demander ce que vous ressentez pour positionner l’aiguille de manière précise.
  • Il est conseillé, d’essayer de se détendre au maximum.

  • Si vous contractez vos muscles il sera difficile pour le médecin de diriger l’aiguille au bon endroit.

  • Une fois l’aiguille en place, la procédure commencera, un courant plus important sera envoyé vers l’aiguille correctement positionnée

  • Cela causera des sensations un peu différentes.

  • Entre autres, de fortes contractions musculaires qui pourront être ou ne pas être douloureuses. 
     

la radiofréquence, pour qui ?

Les techniques de radiofréquences sont applicables au traitement de douleurs neuropathiques chroniques localisées dans de nombreuses zones : rachis, sacro-iliaque, genou, pied, épaule, hanche, tête… 

La radiofréquence peut être indiquée chez les patients souffrant de douleurs chroniques d’origine neuropathique qui ont été sensibles à une infiltration avec des anesthésiques locaux :

  • Les radiculalgies répondant aux infiltrations sélectives
  • Les céphalées, la  névralgie du trijumeau, céphalée de Arnold
  • Les cervicalgies, les lombo-cruralgies et lombalgies chroniques
  • Les douleurs pelvipérinéales (névralgie pudendale, vulvodynies, coccygodynie)
  • Les névralgie cervicobrachiales, intercostales et postherpétiques
  • Les syndromes douloureux régionaux complexes (algodystrophies)

 

quelles sont les contre-indications ?

Les personnes qui ont une contre-indication à la réalisation d’une infiltration :

  • En cas d’infection
  • Personnes sous anticoagulant
  • Personnes ne supportant pas l’imagerie (femme enceinte par exemple)

 

quels sont les risques ?

  • Le traitement par radiofréquence pulsée est très sécuritaire, aucun effet secondaire n’a été rapporté dans la littérature.
  • Elle comporte cependant les risques liés à toute intervention chirurgicale.
  • La radofréquence continue est plus invasive.

 

Parlez en avec votre médecin.

C’est lui qui vous connaît le mieux et qui vous guidera. 

 

rejoignez la communauté dooloo

Dooloo est un programme d'accompagnement et de suivi unique conçu pour accompagner l'action de votre algologue et améliorer votre qualité de vie. Abonnez-vous pour bénéficier de l'ensemble de nos services.

voir nos programmes

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,