mieux comprendre la psychothérapie

  • Résoudre une difficulté ponctuelle afin de vous aider être en phase avec vos états d'âmes ou tout simplement, désirer mieux se connaitre
  • S'allonger sur un divan pour débuter une psychanalyse ou s'asseoir sur un coussin pour une séance de méditation pleine conscience.
  • Travailler en groupe avec d'autres personnes atteintes du même trouble ou l'explorer en face à face avec son thérapeute via une thérapie comportementale et cognitive (TCC)...

La psychothérapie est une modalité de prise en charge ou de suivi de nature psychologique.

Elle vise avant tout à aider la personne à identifier les moyens qui vont lui permettre d’évoluer vers un nouvel état de mieux-être.


Dans la douleur chronique, le traitement psychologique consiste essentiellement en un travail d’accompagnement pour vous aider à vous protéger des nombreux pièges tendus par la douleur afin de gérer autrement certaines situations ou répercussions au quotidien.

C’est aussi un moyen pour vous aider à prendre de la distance par rapport à vos douleurs et vos émotions. 

  • On estime actuellement à près de 400 le nombre des méthodes de psychothérapie existant en Europe et aux Etats-Unis.
  • 38 sont répertoriées par la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse (FF2P).
     


 

Les consultations psychologiques ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, contrairement à certaines mutuelles. 

N'hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre organisme complémentaire.
 

comment la psychothérapie va-t-elle m’aider ?

Le mot psychologique ne doit pas vous faire peur et en aucun cas, vous êtes ce que l’on appelle un malade mental.

Votre douleur est bien réelle, les réactions de stress, d’angoisse, de repli sur vous ou de désintérêt sexuel que vous avez sont également normales.

Mais, ces réactions vont contribuer à entretenir votre douleur.

Les conséquences qu’elles entraînent peuvent aussi être préjudiciables tant sur le plan social que professionnel ou encore affectif et émotionnel. 

Il est donc très important que vous puissiez les comprendre.

Le traitement psychologique permet d’être soutenu, d’être écouté, d’être entendu.

Par une meilleure compréhension des origines de sa douleur et de ses mécanismes, le traitement psychologique va aussi vous aider à mieux comprendre vos réactions et identifier les facteurs qui entretiennent votre douleur pour vous aider à lutter contre.

On sait par exemple que la douleur est influencée par les phénomènes d’attention – distraction : plus une personne est préoccupée par sa douleur, plus la douleur augmente.

A contrario, moins penser à sa douleur et se focaliser sur des activités de plaisir ou tout simplement procurant de l’intérêt permet d’atténuer fortement la perception douloureuse voire de la supprimer. 

En ce sens, le traitement psychologique va vous permettre d’apprendre à vous orienter vers des choix d’activités pour moins penser à la douleur, détourner votre attention de la douleur.  

Par des techniques de relaxation ou de contrôle du stress, la psychothérapie peut également vous aider à mieux comprendre comment vos pensées impactent votre niveau de stress, comment mieux gérer les situations difficiles pour vous et vous détendre ou lâcher prise.

Par l'apprentissage de techniques de résistance à la douleur, vous allez également pouvoir apprendre à vivre avec elle de manière à mener une vie aussi normale que possible.  

Il est en effet important que vos réactions ou difficultés individuelles qu’entraîne votre douleur perturbent fortement votre relation aux autres.
Et si votre entourage ne peut rester indifférent à votre douleur, pas facile pour eux.

Certains réagissent avec bienveillance mais d’autres sont agressifs, peuvent vous rejeter ou au mieux, sont indifférents.

A vous d’apprendre à communiquer sans forcément parler de votre douleur.

Traiter le versant psychologique de la douleur, c'est aussi aborder les implications sociales, notamment au niveau de l'emploi. Et là aussi, un traitement psychologique peut vous aider à surmonter vos difficultés. 

  • La prise en charge psychologique d’une personne douloureuse peut intervenir à différents niveaux et doit être adaptée à la problématique de chaque personne.
  • Sa réussite dépend aussi de la relation avec votre thérapeute et du désir de travailler ensemble.

en pratique, comment ça se passe ?

Une psychothérapie (ou traitement psychologique) se base essentiellement sur le dialogue entre vous et votre psychothérapeute et c’est ensemble, que vous allez pouvoir identifier les leviers pour vous permettre de reprendre confiance et vous fixer des objectifs qui vous fassent avancer.

Les premiers entretiens permettent de faire le point sur votre démarche, le cheminement qui vous a conduit à le contacter.

Et, c’est par les réponses que vous apporterez à ses questions que le thérapeute cernera votre douleur, vos attentes et identifiera la méthode qui vous correspond.

C’est également à ce moment là que va se construire ce que l'on appelle “l'alliance thérapeutique“, élément clé de la réussite de la psychothérapie. 

Suite à ces premiers entretiens, le thérapeute vous proposera un projet d'accompagnement que vous validerez ensemble tant en terme d’objectifs, de méthode et de rythme des séances.

Il vous demandera souvent de parler de votre ressenti, de votre état d’esprit dans telle ou telle situation. Il prendra des notes, au fur et à mesure que la thérapie avance.

Les échanges se font généralement en face à face mais il peut aussi vous proposer de vous allonger et de lui parler sans le voir de face.

  • Tout ce qui se dit entre vous et votre psychothérapeute restera entre vous, il est tenu par le secret professionnel.
  • De même, votre psychothérapeute n’est pas là pour vous jugez ou vous faire des remontrances, son objectif est de vous aider.
  • Vous pouvez donc vous ouvrir et être complètement transparent sur votre vie et vos désirs, c’est d’ailleurs une chose essentielle pour la réussite de la thérapie.

 

  • Les séances se déroulent en cabinet privé, en clinique ou à l’hôpital.
  • La durée d’une séance est variable, en moyenne de 50 à 60 mn.
  • Le rythme des séances est aussi variable selon les méthodes, vos besoins et des progrès réalisés : parfois plusieurs séances par semaine, parfois juste une seule ... 
  • Parfois plusieurs séances par semaine, parfois juste une seule ...  ce qu’il faut en retenir c’est que tout est à personnaliser et à adapter selon vous.

vers qui me tourner ?

Le psychothérapeute est le terme le plus général.

Il peut être psychologue clinicien, médecin psychiatre ou psychanalyste et utiliser une méthode particulière, par exemple la relaxation, la musique, la peinture, la transe, la sophrologie, l'EMDR etc.

  • Le psychologue clinicien est diplômé de l'université et titulaire d'un DESS en psychologie (diplôme d'études supérieures spécialisées et d’un master 2 de psychopathologie clinique). Il peut être généraliste ou spécialisé en une ou plusieurs technique particulière comme l’EMDR ou en hapnomonie.
  • Le psychiatre  est un médecin qui a d’abord fait des études de médecine générale, puis s'est formé en psychiatrie. Il est inscrit à l’Ordre des médecins et est habilité à vous prescrire des médicaments.
  • Les autres médecins sont habilités à la prise en charge psychologique s’ils ont suivi une formation complémentaire en psychopathologie.
  • Le psychanalyste qui a une formation en psychologie ou en médecine générale peut conduire des psychanalyses s’il a été reconnu par ses pairs au terme d'une analyse personnelle d'une dizaine d'années, supervisée par d'anciens psychanalystes.

 

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin, c’est lui qui vous connaît le mieux et qui vous conseillera le mieux. 

sources :

  • https://www.sophrologie-francaise.com
  • http://www.annuaire-sophrologues.fr
  • https://www.psychologue.net

pour aller plus loin

pour aller plus loin

Avec le psychologue Marc Picard-Destelan.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,