mieux comprendre l'ostéopathie

L’ostéopathie est une technique médicale basée sur des manipulations.

Son principe : redonner un maximum de mobilité aux différentes structures du corps pour que la circulation d'énergie se fasse le mieux possible, et que l'organisme récupère sa capacité à s'autoréguler et à retrouver son homéostasie. 

 

Dans la douleur chronique, le but va être d’améliorer votre qualité de vie, faire en sorte que votre douleur soit la moins intense et la moins fréquente possible.

Importée des États-Unis dans les années 1950, l’ostéopathie est une médecine complémentaire reconnue et encadrée depuis 2002 qui connaît aujourd’hui un fort engouement.

 

Elle n’est pas remboursée par la Sécurité sociale mais, de plus en plus par les mutuelles. 

comment l’ostéopathe va m’aider ?

L’ostéopathie repose sur 3 principes fondamentaux dictés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :

  • Chaque partie de notre corps est reliée aux autres, dans un mouvement interactif. Pour soigner ce corps, on ne peut donc en examiner qu’un seul aspect, mais prendre en compte la personne dans sa globalité.
  • Pour surmonter la maladie, le corps fabrique ses propres remèdes tant que la relation « structure-fonction » est respectée.
  • La fonction dépend de la structure et la structure dépend de la fonction. Tout est intimement lié.

Pour exemple :

  • Toute perturbation d’une articulation se répercutera sur son fonctionnement : limitations du mouvement, douleurs...
  • Toute immobilisation prolongée d’une articulation va « enraidir » l’articulation et les tissus qui se trouvent autour de l’articulation.

Pour l’ostéopathe, notre corps est donc un système en équilibre et en mouvement

et une grande partie des symptômes dont vous souffrez provient de la perte de la mobilité et de blocages articulaires.

Pour soigner ce corps, on ne peut donc pas en examiner qu’un seul aspect, mais prendre en compte la personne dans sa globalité.

 

Une partie du travail de l’ostéopathe consiste à écouter son patient.

Au delà du corps, il donne place à la parole et au ressenti.

Il utilise ensuite ses mains pour examiner, masser, manipuler et soulager le corps au moyen d’une technique précise, avec ses paumes et ses doigts.

Il s’attache peu à peu à déceler les zones de blocages et de tensions et à redonner au corps un équilibre harmonieux.

En utilisant uniquement ses mains, l’ostéopathe identifie les déséquilibres et les tensions qui engendrent des douleurs et/ou des difficultés à bouger.

Puis, il rétablit le fonctionnement des structures afin de favoriser l’autorégulation des fonctions et l’autoguérison naturelle de l’organisme.

On peut regrouper les différents types de manipulations en quatre familles :

  • Les manipulations fonctionnelles pour mobiliser les tissus et faciliter l’autoguérison des lésions.
  • Les manipulations structurelles pour débloquer ou remettre en place des articulations.

Ce sont des manipulations qui sont parfois impressionnantes et peuvent faire des craquements mais elles ne sont pas douloureuses.

  • Les manipulations viscérales pour améliorer la motilité des viscères.
  • Les manipulations crâniennes ou micromouvements très subtils et quasiment imperceptibles.

 

Dans le cas de la douleur chronique, la technique utilisée est très souvent la fasciathérapie.

  • Chaque élément du corps (muscles, ligaments, organes, viscères, os) est entouré d'une enveloppe protectrice que l'on appelle fascia.
  • Cette enveloppe permet à chacune des structures de se mouvoir indépendamment des autres tandis que cet équilibre est très souvent altéré chez les personnes souffrant de douleur chronique.
  •  Le but va être d’améliorer votre qualité de vie, faire en sorte que votre douleur soit la moins intense et la moins fréquente possible.

 

l’ostéopathie, pour qui ?

Les douleurs vertébrales et articulaires sont le premier motif de consultation des ostéopathes.

L’ostéopathie est également un appui efficace pour soulager les névralgies telles :

  • Les névralgies d’Arnold (douleurs qui irradient depuis la base du crâne jusqu'à l'œil en provoquant une douleur dite « en casque » au niveau du cuir chevelu) 
  • Les migraines    
  • Les sciatiques, les cruralgies
  • Les névralgies cervico-brachiales (douleur qui irradie depuis les cervicales jusqu'à la main ou aux doigts en provoquant des paresthésies ou fourmillements)
 
  • Des actions très positives sont également observées dans les troubles du sommeil (insomnie), le stress, les états dépressifs et les troubles psychologiques importants.

visitez dooloo mag

visitez dooloo mag

vous y trouverez une sélection d'articles qui vous concernent

pour en savoir plus

pour en savoir plus

écoutez l'ostéopathe François Gendron qui vous parle de sa discipline

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,