péthidine

La péthidine est un antalgique puissant de la famille des opioïdes forts.

Elle est utilisée pour soulager les douleurs persistantes intenses et rebelles aux autres traitements antidouleur de niveau plus faible.

Selon la classification de l’OMS, c’est un antalgique de palier III.

Ce médicament se présente uniquement sous forme injectable, surtout utilisé à l’hôpital.

à retenir
  • Antalgique opioïde fort
  • Douleurs intenses et rebelles aux antalgiques
  • Antalgique de palier III (OMS)
  • Antalgique anti-nociceptif opioïde (nouvelle classification)

comment agit-il ?

La péthidine est un antalgique qui comme la morphine agit directement au niveau du cerveau, en se fixant sur les récepteurs opiacés, ce qui conduit à un blocage presque total du signal douloureux.

Selon la nouvelle classification, on parle d'antalgique antinociceptif.

Son action est cinq à dix fois plus faible que celle de la morphine (60 à 80 mg correspondent à 10 mg de morphine).

La norpéthidine, principal métabolite actif de la péthidine, est deux fois moins analgésique et est convulsivante.

Comment & quand la prendre ?

Comme pour tous les antalgiques, la posologie de la pethidine doit être adaptée à l’intensité de la douleur et à la réponse individuelle de chacun, la dose efficace la plus faible doit être recherchée.

Ce médicament existe sous formes injectables : en intraveineuse ou en intramusculaire.

Son utilisation est réservée au milieu hospitalier. 

que changer dans mon mode de vie et mon alimentation?

La pethidine peut provoquer chez certaines personnes et surtout en début de traitement :

  • des nausées et vomissements
  • de la constipation
  • des vertiges 
  • de l’hypotension orthostatique (sensation de tête qui tourne lorsqu’on se lève trop rapidement)
  • On rapporte également de la somnolence ou de l’excitation.

  • Vous ne devez pas prendre votre véhicule lorsque vous êtes sous pethidine.
  • La somnolence peut être augmentée par la prise d’alcool ou d’autres médicaments à effet sédatif.
  •  
  • Plus rarement, il existe des cas de difficulté respiratoire et des phénomènes d’accoutumance.
  • N’hésitez pas à signaler ce type d’effets à votre médecin.
  • Pour éviter toute dépendance et syndrome de sevrage, respectez bien les doses prescrites par votre médecin et n’arrêtez pas brutalement votre traitement.
     
  • La survenue de ces effets peut être minimisée par l’utilisation de la dose la plus faible possible  pendant la durée de traitement la plus courte nécessaire au soulagement des douleurs.
  • Vous pouvez aussi prévenir certains effets comme la constipation.
  • Pour cela, nous vous conseillons de boire au moins 2 litres d’eau par jour, de manger des fibres et de vous faire prescrire un laxatif doux. 

Si vous ne supportez pas la pethidine, votre médecin pourra aussi vous proposer de changer de molécule. 

Précautions d’utilisation

Certains médicaments peuvent modifier l’action de la péthidine.

Il est donc très important d’informez votre médecin de tous traitements en cours y compris des médicaments que vous prenez sans ordonnance pour de l’auto-médication ou des compléments alimentaires.

Chez certaines personnes la posologie nécessite d'être réduite :

  • Personnes âgées : la posologie de départ devra être réduite de moitié.
  • Insuffisants rénaux : la posologie devra être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine.
  • Personnes qui reçoivent en même temps d’autres traitements antalgiques qui agissent sur le cerveau. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,