topiramate

Le topiramate est un antiépileptique de nouvelle génération utilisé dans l’épilepsie, en associations ou non avec d’autres anti-épileptiques..

Il est également utilisé pour son action antalgique soulager certaines douleurs chroniques et notamment la migraine de l’adulte, en traitement de fond.

Il est aussi utilisé dans les douleurs neuropathiques et notamment les neuropathies diabétiques.

Le topiramate existe sous formes de comprimé et de gélule par voie orale et, est disponible uniquement sur prescription médicale.

A retenir

  • Antiépileptique
  • Antidouleur modulateur de la transmission et de la sensibilisation périphériques.
  • Prévention de la crise migraineuse
  • Douleurs neuropathiques
  • Dose max : 500 mg/j

Comment agit-elle ?

Le mécanisme d’action du topimarate est multifactoriel.

  • Il agit en bloquant les canaux sodium et en bloquant l’activité excitatrice du glutamate au niveau des récepteurs de type kaïnate/AMPA. Ainsi, le topimarate empêche la libération de glutamate, molécule qui, en trop grande quantité, est associée au déclenchement de douleurs chroniques et des crises d’épilepsie.  
  • Le topiramate augmente la sensibilité des récepteurs GABA pour le GABA (acide gamma-aminobutyrique), conduisant à une hyperpolarisation cellulaire et donc à une diminution de l’excitabilité neuronale.

Selon la nouvelle classification des antalgiques, le topimarate est un modulateur de la transmission et de la sensibilisation périphériques.

Comment & quand le prendre ?

Comme pour tous les antalgiques, l’ajustement des doses est strictement individuel et est adaptée progressivement par le médecin en fonction de l'intensité de la douleur et des médicaments éventuellement associés

  • Il est essentiel de respecter la posologie et la durée de traitement prescrites par votre médecin.
  • Si le traitement paraît insuffisant, n'hésitez pas à reprendre contact avec lui.
  • Si votre traitement est long et/ou à des doses importantes, ne l’arrêtez pas brutalement mais selon les recommandations de votre médecin.
  • Si votre prescription comprend plusieurs prises et que vous en oubliez une, prenez normalement la suivante comme si vous n’aviez pas fait d’oubli, sans prendre une double dose pour compenser.

A titre indicatif, le traitement sera initié à faible dose.

  • En fonction des douleurs et de la tolérance, la dose peut être progressivement augmentée jusqu’à la dose maximale en plusieurs prises par palier de 5 à 7 jours jusqu’à atteindre la dose efficace présentant le moins de signes d’intolérance.
  • Le topimarate existe sous formes de comprimés et de gélules, à prendre avec un verre d’eau, indifféremment au cours ou en dehors des repas, sans les croquer, ni les mâcher, ni les couper.

Sauf indications contraires, les gélules ne doivent pas être ouvertes.

Que changer dans mon mode de vie et mon alimentation?

Chez certaines personnes, le topiramate peut entraîner des troubles digestifs de types nausées, vomissements ou diarrhée, des céphalées ou encore des paresthésies (fourmillements des extrémités), des vertiges, des tremblements ou de la dépression.

En cas de changement d’humeur ou d’idées morbides, prévenez sans tarder votre médecin.

Chez d’autres, il peut entraîner une diminution de l’appétit et de la perte de poids. Une perte de poids régulière sous traitement doit être signalée à votre médecin traitant.

De manière moins fréquentes, il peut aussi entraîner des troubles de la vision. Une baisse brutale de la vision impose l’avis de votre ophtalmologiste car il peut s’agir d’un glaucome.

Il peut aussi être responsable de troubles digestifs et chez les femmes, plus fréquemment que chez les hommes, entraîner de l’anorexie et une perte de poids.

Ces effets sont la plupart du temps de sévérité modérée et plus fréquents pour les hautes posologies.

S’ils persistent, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui réévaluera les posologies voire modifiera votre traitement en changeant molécule.

Précautions d’utilisation

Le topimarate n’est pas un médicament anodin.

Il vous a été prescrit dans une situation précise : ne le conseillez pas à un proche et ne le réutilisez pas sans avis médical.

  • Du fait de son effet inducteur enzymatique, le topiramate peut interagir avec d’autres médicaments. Sa prescription impose une surveillance biologique régulière (NFS, plaquettes et bilan hépatique).
  • Des précautions sont également nécessaires en présence de maladies des reins, du foie ou du cœur, chez les personnes âgées et chez les personnes prédisposées aux calculs rénaux
  • Il est donc très important d’informez votre médecin des médicaments que vous prenez ainsi que des maladies dont vous souffrez.
  • Ce médicament peut être responsable d'un excès d'acide dans le sang ; des analyses de sang sont généralement prescrites avant et pendant le traitement pour s'assurer de l'absence d'anomalie.

Chez certaines personnes la posologie nécessite d'être réduite :

Chez certaines personnes, la posologie nécessite d'être adaptée

  • Personne âgée : l’ajustement de la posologie n’est pas nécessaire si la fonction rénale est normale.
  • Insuffisants rénaux (maladie des reins) : la posologie sera adaptée en fonction de la clairance de la créatinine.

D'autres personnes nécessitent une surveillance particulière :

  • Hypersensibilité au topiramate ou à l’un de ses composants
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Millepertuis : risque de diminution de l’effet
  • Chez les femmes sous contraceptifs oestroprogestatifs, enceintes et allaitantes.

Tous les médicaments contenant la molécule

  • EPITOMAX
  • TOPIRAMATE ARROW
  • TOPIRAMATE BIOGARAN
  • TOPIRAMATE EG
  • TOPIRAMATE ZYDUS
  • TOPIRAMATE INTAS
  • TOPIRAMATE MYLAN
 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,