imipramine

L’imipramine est un antidépresseur tricyclique traditionnellement utilisé pour traiter les épisodes dépressifs majeurs.

La clomipramine a également fait ses preuves comme antalgique dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques de l’adulte (douleurs liées à une lésion du système nerveux périphérique ou central) indépendamment d’une composante dépressive.
 

  • Neuropathie douloureuse du diabète
  • Douleur post- zostérienne
  • Douleurs centrales centrales de l'accident vasculaire cérébral
  • Traitement de fond des migraines
  • Névralgies
  • Fibromyalgie

 

L’imipramine est disponible sous forme de comprimé par voie orale, uniquement sur prescription médicale.

à retenir
  • Antidépresseur
  • Antalgique modulateur des contrôles descendants inhibiteurs 
  • Douleurs chroniques neuropathiques  
  • Dose maximale 300 mg/j

Comment agit-elle ?

 

L’imipramine est un antidépresseur tricyclique qui agit sur les systèmes de modulation de la douleur, en inhibant de manière non sélective la recapture de certaines substances présentes dans le cerveau : la noradrénaline et la sérotonine.

 

  • Ainsi, l'imipramine renforce des voies inhibitrices de la douleur.
  • Selon la nouvelle classification des antalgiques, on le classe parmi les modulateurs des contrôles descendants inhibiteurs ou excitateurs.

 

  • Son effet antalgique est indépendant de son effet anti-dépresseur et survient généralement pour une posologie plus faible et après un délai plus court (généralement de l’ordre de quelques jours).


 

Comment et quand la prendre ?

 

Comme pour tous les antalgiques :

  • La posologie doit être adaptée à l’intensité de la douleur et à la réponse individuelle de chacun
  • La dose efficace la plus faible doit être recherchée.
  • Il est essentiel de respecter la posologie et la durée de traitement prescrites par votre médecin.
  • Si le traitement paraît insuffisant, n'hésitez pas à reprendre contact avec lui.
  • Si votre traitement doit pêtre arrêté, ne l’arrêtez pas brutalement mais selon les recommandations de votre médecin c’est-à-dire progressivement sur au moins une semaine.
  • Si votre prescription comprend plusieurs prises et que vous en oubliez une, prenez normalement la suivante comme si vous n’aviez pas fait d’oubli, sans prendre une double dose pour compenser.

 

  • L'imipramine existe sous formes de comprimés.

 

  • A titre indicatif, la dose usuelle pour les douleurs neuropathiques  doit être débutée à faibles dose : 10 à 25 mg par jour.
  • La dose est ensuite progressivement augmentée, par palier de 10 à 25 mg toutes les semaines.
  • Les comprimés sont à prendre avec un verre d’eau, sans les croquer, ni les mâcher. Ils peuvent être coupés si ils sont sécables. 


 

Il est recommandé de bien suivre la prescription de votre médecin, de ne pas augmenter ou diminuer seul les doses et de ne pas arrêter brutalement le traitement.
 

Que changer dans mon mode de vie et mon alimentation?

 

  • Chez certaines personnes, l’imipramine peut entraîner une sécheresse buccale et de la constipation.  Le cas échéant, votre médecin pourra vous prescrire un traitement correcteur, dont l’efficacité est cependant souvent aléatoire.
    ​​​​​​​
  • La clomipramine peut également entraîner de la somnolence.
  • Ce risque est augmenté en cas de consommation d’alcool ou encore par la prise concommittante d’autres médicaments à effet sédatif
  • Soyez prudent lors de la conduite de véhicule et évitez l’alcool pendant toute la durée du traitement.
     
  • On rapporte également des sueurs, des palpitations cardiaques et de l’hypertension orthostatique (sensation de vertige en se levant brusquement).


Ces effets sont temporaires et sans gravité.

S’ils persistent, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui réévaluera les posologies voire modifiera votre traitement en changeant molécule.

 

Précautions d’utilisation

L'imipramine est un médicament et n’est donc pas anodin.

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le conseillez pas à un proche et ne le réutilisez pas sans avis médical.
 

  • Certains médicaments peuvent modifier l’action de l’imipramine.
  • Des précautions sont également nécessaires en présence de maladies des reins, du foie ou du cœur, chez les personnes âgées et les personnes épileptiques.
  • Il est donc très important d’informez votre médecin des médicaments que vous prenez ainsi que des maladies dont vous souffrez.
  • Une surveillance particulière est aussi nécessaire chez la femme enceinte 

     

Chez certaines personnes la posologie nécessite d'être réduite :

  • Chez le sujet âgé: un ajustement de la posologie est nécessaire en raison d’une diminution de la fonction rénale liée à l’âge et des effets anticholinergiques (plus grande sensibilité à la constipation chronique, la sédation, l’hypotension orthostatique…)  
  • Chez les insuffisants rénaux, la posologie devra être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine.
  • En cas d’insomnie ou de nervosité importante. 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,