Néfopam

Le néfopam est un antalgique puissant et d’action rapide qui n’est pas dérivé de la morphine.

  • Il est utilisé dans la prévention ou le traitement des douleurs post-opératoires.
  • Il n’est pas indiqué pour traiter les douleurs chroniques.

Selon la classification de l’OMS, c’est un antalgique de palier I.

Selon la nouvelle classification, c'est un antihyperalgésique.

Disponible uniquement sous forme injectable, il est essentiellement utilisé à l’hôpital.

à retenir
  • Antalgique de palier 1  d’action centrale
  • Antihyperalgésique  
  • Prévention et traitement des douleurs post-opératoires  

Comment agit-elle ?

Le néfopam agit directement au niveau du cerveau.

Il va inhiber la recapture de certaines substances présentes dans le cerveau (l’adrénaline, la sérotonine et la dopamine).

Selon la nouvelle classification des antalgiques,  le néfopam est un antihyperalgésique, c’est-à-dire qu’il diminue la douleur en améliorant notre propre seuil de sensibilité à la douleur.

  • Par ce même effet, le néfopam a également une certaine action antidépressive.
  • Contrairement aux antalgiques nociceptifs, le néfopam n’a aucune action anti-inflammatoire ou sur la fièvre.
  • Contrairement aux morphiniques, le néfopam n’a pas d’action dépressive sur la respiration ni d’action sur le transit intestinal. 

Comment et quand le prendre ?

Comme pour tous les antalgiques,

  • La posologie du néfopam doit être adaptée à l’intensité de la douleur et à la réponse individuelle de chacun
  • La dose efficace la plus faible doit être recherchée.

Le néfopam se présente sous forme de solution injectable à administrer en intraveineuse lente (IV) ou en intramusculaire profonde (IM), à réaliser sous surveillance en milieu hospitalier.

A titre indicatif :

  • La posologie usuelle recommandée est de 20 mg par injection sans dépasser une dose totale de 120 mg/24 heures.
  • Un intervalle de 4 à 6 heures entre 2 injections est habituellement respecté.
  • Il est recommandé de réaliser l’injection en position allongée pour éviter les vertiges et les nausées. 

Que changer dans mon mode de vie et mon alimentation?

Le néfopam ne modifie pas l’action des autres antalgiques et peut être associé à tous les autres antalgiques.

  • Chez certaines personnes, le néfopam peut engendrer des sueurs, de la somnolence, des nausées de des vomissements.
  • Chez d’autres, il va entraîner des vertiges, des palpitations, la sensation de bouche sèche et de l’irritabilité.
     

Ces effets sont temporaires et sans gravité.

S’ils persistent, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Il est recommandé d’éviter les boissons alcoolisées qui augmentent le risque de somnolence.

Si vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Précautions d’utilisation

L'utilisation du néfopam nécessite une suveillance particulière chez les personnes recevant des traitements qui agissent sur le système nerveux central comme les morphiniques ou les antidépresseurs à effet sédatif du fait d’une augmentation de l’effet sédatif et d’une diminution de la vigilance.

Il est essentiel de respecter les recommandations de votre médecin. 

Chez certaines personnes la posologie nécessite d'être réduite :

  • Personne âgée : un ajustement de la posologie est nécessaire en raison d’une diminution de la fonction rénale liée à l’âge et des effets anticholinergiques.
  • Des précautions sont également nécessaires en cas d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale.
-

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,