Ibuprofène Mylan

L’ibuprofène un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) utilisé pour soulager les douleurs légères à modérées en particulier dans le traitement de courte durée de la fièvre et/ou des douleurs telles que maux de tête, états grippaux, douleurs dentaires et courbatures.

Il est également utilisé :

En traitement de longue durée pour soulager :

  • Douleurs des rhumatismes inflammatoires chronique : polyarthrite rhumatoïde et spondyarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que le syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter et syndrome psoriasique.
  • Arthroses douloureuses invalidantes.
     
  • En traitement de courte durée dans les douleurs inflammatoires aigues :
  • Rhumatismes articulaires
  • Arthrites microcristallines (goutte)
  • Arthrose, lombalgie (douleurs du dos)
  • Radiculalgie (sciatique par exemple)

Sous forme de gel en application sur la peau, il est utilisé dans le traitement de la douleur et du gonflement en traumatologie bénigne : entorses, contusions et traumatologie sportive.

En association avec la codéine, il est indiqué dans le traitement des épisodes douloureux de courte durée de l'adulte, d'intensité moyenne à sévère ou ne répondant pas à un antalgique non opioïde seul.

Selon la classification de l’OMS, l'ibuprofène est un antalgique de palier I.

C'est un médicament de prescription falcutative, disponible en pharmacie dans ordonnance ou prescrit par votre médecin et remboursé par la Sécurité sociale.

à retenir
  • AINS Antalgique de palier 1 (OMS)

  • Antalgique antinociceptif non opioïde (nouvelle classification)

  • Douleurs légères à modérées 

  • 2400 mg par jour maximum chez l’adulte (voie orale)

Comment agit-il?

L'ibuprofène appartient à la famille des AINS et comme tous les AINS, il possède des propriétés antalgique, antipyrétique et anti-inflammatoire.

C’est un antalgique puissant qui agit en inhibant la cyclo-oxygénase ou COX, enzyme responsable de la production des prostaglandines et des thromboxanes, molécules responsable de l'inflammation.

Selon la nouvelle Classification de D. Lussier et P. Beaulieu, on parle d’antalgique antinociceptif.

Comment et quand le prendre ?

Comme pour tous les antalgiques :

  • La posologie de l'ibuprofène doit être adaptée à l’intensité de la douleur et à la réponse individuelle de chacun.
  • La dose efficace la plus faible doit être recherchée.
  • Il est donc très important de respecter la prescription de votre médecin.
  • Si votre prescription comprend plusieurs prises et que vous en oubliez une, prenez normalement la suivante comme si vous n’aviez pas fait d’oubli, sans prendre une double dose pour compenser.
  • En cas de prise par erreur d'une dose trop élevée, consultez immédiatement votre médecin.

L'ibuprofène existe sous plusieurs formes et différents dosages.

  • Des comprimés et des gélules sont à avaler avec un verre d’eau
  • Des comprimés ou gélules à Libération Prolongée (LP) pour contrôler la douleur sur une plus longue période, à avaler avec un verre d’eau également.
  • Une solution injectable lorsqu’un effet rapide est souhaité 
  • De la crème pour une action locale, à appliquer sur la zone douloureuse. 
     

Afin de limiter la survenue d etrouvbles digestifs, il est conseillé d eprendre ce médicament au cours des repas.
Toutefois, en cas de douleurs aiguës, la prise à jeun assure un effet plus rapide. 

Que changer dans mon mode de vie et mon alimentation ?

  • Chez certaines personnes et notamment en cas de traitement au long cours, le kétoprofène comme tous les AINS peut entrainer des douleurs à l’estomac ou encore des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales.
  • Le plus souvent, votre médecin vous prescrira un protecteur gastrique de type oméprazole.
  • Il est également conseillé de prendre ce médicament pendant votre repas.
     
  • L'ibuprofène peut également entraîner de la constipation ou de la diarrhée.
  • Ces effets sont transitoires, n’hésitez pas à adapter votre alimentation et à prendre conseil auprès de votre pharmacien.
     
  • Chez certaines personnes, il peut entraîner des vertiges, de la somnolence et des troubles visuels.  
  • Avant de prendre le volant ou d’utiliser une machine, assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament.
     
  • Il semble aussi qu’il diminue l'efficacité du stérilet et expose à un risque de grossesse non désirée : ce risque est controversé.

Précautions d’utilisation

Les anti-inflammatoires ne sont pas des médicaments anodins.

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise : ne le conseillez pas à un proche et ne le réutilisez pas sans avis médical

  • Chez les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque, déshydratées ou traitées par diurétique, le kétoprofène peut être responsable une fatigue inhabituelle et intense ou une baisse brutale et importante du volume des urines peut survenir.
  • Exceptionnellement, il peut provoquer des brûlures d'estomac importantes ou des selles noires et nauséabondes ou entrainer des réactions allergiques : crise d'asthme, œdème de Quincke, choc anaphylactique ou encore des démangeaisons voire de l’urticaire.

Si l’un de ces symptômes apparaît, consultez votre médecin le plus vite possible.

  • Des précautions sont également nécessaires en cas d'antécédent digestif (ulcère de l'estomac ou du duodénum ancien), de maladie de Crohn, de rectocolite hémorragique ou d'asthme associé à une rhinite chronique, une sinusite chronique ou des polypes dans le nez.
  • Le kétoprofène peut également interagir avec certains médicaments.

Lors de votre prescription, informez votre médecin des traitements que vous prenez. 

Chez certaines personnes la posologie nécessite d'être réduite :

  • Personnes âgées : le kétoprofène s‘élimine moins rapidement et a tendance à s’accumuler..
  • Personnes souffrant d’hypertension artérielle ou d’insuffisance cardiaque et/ou sous diurétiques, inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou bêtabloquants : diminution de l’effet anti-hypertenseur, risque d’œdèmes et risque d’insuffisance rénale aigüe chez les personnes à risques
  • Insuffisants rénaux : la posologie doit être adaptée en fonction de la clairance de la créatinine.
  • Personnes traités par corticoïdes par voie orale, anticoagulants oraux (AVK), héparines, antiagrégants plaquettaires (aspirine) ou antidépresseurs (ISRS) : augmentation du risque d'ulcère et d'hémorragie digestive
  • Personnes sous lithium : augmentation du taux de lithium dans le sang
  • Personnes sous méthotrexate (doses supérieures à 20 mg par semaine) : risque d'augmentation de la toxicité du méthotrexate.
-

Tous les médicaments contenant la molécule

  • BIPROFENID
  • ENANTYUM
  • KETESSE
  • KETOPROFENE ARROW
  • KETOPROFENE BIOGARAN
  • KETOPROFENE EG
  • KETOPROFENE PHARMY II
  • KETOPROFENE SANDOZ
  • KETOPROFENE TEVA
  • KETOPROFENE ZENTIVA
  • KETUM
  • PROFENID
  • TOPREC

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,