mieux comprendre les aides à mon travail 

 

Puis-je bénéficier d’horaires aménagés de mon temps de travail ?

 

Avoir une activité professionnelle est important car la désinsertion professionnelle est un facteur aggravant de la maladie.

L’aménagement de votre travail est donc essentiel pour mieux gérer votre douleur, votre fatigue et améliorer la récupération : durée de travail, rythme de travail, fatigabilité, tout ces éléments doivent être pris en compte.

Avec l’aide de votre médecin du travail et de votre employeur, vous pouvez organiser un aménagement de votre temps et de votre lieu de travail.

Si vous ne parvenez pas à être opérationnel le matin ou si vous devez vous absenter pour votre traitement, proposez un aménagement de vos horaires.

Vous serez ainsi en mesure d’assumer votre poste, à votre rythme.

Vous pouvez également demander à adapter votre bureau à vos capacités afin de ménager vos articulations.

 Vous pouvez également bénéficier d’aides financières de l’Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (Agefiph).

http://handitrav.fr/publications/tempsTravail.html

 

De quels aménagements matériel puis-je bénéficier ?

 

Cela dépend du secteur d’activité dans lequel vous exercez.

Cependant l’employeur doit se plier à des normes en terme d’accessibilité sur le lieu de travail.

Ensuite votre poste de travail doit pouvoir être suffisamment équipé et personnalisé pour vous éviter une position douloureuse ou inconfortable durant votre temps de travail.

Le mot « handicapé » vous fait grincer des dents ?

Ce n’est pourtant pas un tampon apposé sur votre front et spécifiant que vous êtes bon pour être mis au rebus.

Bien au contraire : il est accompagné d’un ensemble d’aides financières ou de maintien à votre poste, dans votre reconversion ou dans le lancement de votre entreprise… et permet de pousser à votre embauche, si vous décidez d’agiter fièrement l’écusson « obligation d’emploi ».

Mais rien ne vous y oblige !

Vous pouvez très bien profiter des avantages et des aides disponibles, sans spécifier à votre employeur que vous avez le statut de travailleur handicapé.

 

Quel est mon statut dans l’entreprise ?

 

Les mesures établies dans le droit du travail ont pour but le maintien dans l’emploi, au même titre que l’adaptation du poste de travail ou la mutation, qui renforce l’obligation de reclassement.

Face à cette demande d’aménagement, l’employeur doit réorganiser l’activité afin d’attribuer les tâches que le salarié effectuait auparavant.

 

Qu’est ce que le mi-temps thérapeutique ?

 

Si vous pensez rencontrer des difficultés lors de votre reprise, après un arrêt de travail, pourquoi ne pas discuter avec votre médecin de la possibilité d’un mi-temps thérapeutique ?

Reprendre le travail à votre rythme.

Votre médecin traitant enverra à votre caisse d’assurance maladie une justification médicale de votre demande de temps partiel liée à votre maladie.

Le médecin conseil devra ensuite autoriser cette reprise et en fixer les modalités en termes de durée et d’indemnisation.

Le médecin du travail, après une visite médicale, se chargera d’organiser votre reprise et se prononcera sur votre aptitude.

Mais c’est à votre employeur que reviendra la décision finale.

Il est en droit de refuser votre demande s’il juge que ce temps partiel nuirait à l’entreprise.

 

Dans quelles conditions, bénéficier d’une pension d’invalidité ?

 

S’il devient impossible pour vous d’exercer votre activité professionnelle, alors faites reconnaître votre invalidité par le médecin conseil du service médical de votre caisse d’assurance maladie qui déterminera la catégorie et le montant de votre pension.

 

Qui est concerné par l’allocation d’adulte handicapé (AAH) ?

 

Si vous ne pouvez pas prétendre à la pension d’invalidité, vous pouvez vous tourner vers la CDAPH et demander une Allocation d’Adulte Handicapé (AAH).

Comme souvent, il existe des conditions : vous devez être atteint d’un taux d’incapacité permanente d’au moins 80 %

Si vous ne pouvez plus accéder à l’emploi à cause de votre handicap, vous devez justifier d’une incapacité d’au moins 50 %.

Des conditions de ressources et de résidence viennent également se greffer aux conditions d’incapacité et conditions d’âge : 20 ans jusqu’à l’âge minimum légal de départ à la retraite - Réforme de la retraite - loi n°2011-1906 du 21 décembre 2011).

Par ailleurs, vous pouvez demander à adapter votre bureau à vos capacités afin de ménager vos articulations.

N’oubliez pas également que vous pouvez bénéficier pour cela d’aides financières de l’Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (Agefiph).

La reconnaissance du handicap lié à votre pathologie vous ouvre l’accès à des dispositifs dédiés aux personnes handicapées, dont les aides financières et les services de l’Agefiph, association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

 

La maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dont dépend votre lieu de résidence du demandeur héberge une commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

C'est cette commission qui va se charger d'instruire le dossier.

 

A quoi ai-je droit en tant que travailleur handicapé ?

 

Dans le monde du travail, cela peut présenter de nombreux avantages d’être reconnu travailleur handicapé.

Pour votre employeur : il répondra ainsi aux quotas imposés par la loi et évitera de payer de lourdes sanctions, mais surtout il peut bénéficier d’aides financières :

L’Aide à l’Insertion Professionnelle (AIP) d’un montant de 4 000 euros (pour un temps plein) ou de 2 000 euros (pour un temps partiel), s’il procède à une embauche en CDI ou CDD d’au moins 12 mois, d’une personne âgée d’au moins 45 ans ou ayant la qualité de demandeur d’emploi ayant travaillé moins de 6 mois dans les 12 mois précédant son recrutement, ou sortant d’un établissement du secteur protégé ou adapté.

Une subvention de 1 500 euros pour la conclusion d’un contrat de professionnalisation de 6 mois et de 3 000 euros si le contrat est d’une durée de 12 mois minimum.

L’aide liée à la reconnaissance de la lourdeur du handicap, qui peut prendre la forme soit du versement de l’Aide à l’emploi (AETH) comprise entre 450 et 900 fois le Smic horaire, soit de la minoration de la contribution Agefiph due par l'établissement.

L’aide au maintien dans l’emploi qui est un forfait de 2 000 euros, pouvant être complété par 3 000 euros, versée lorsque le salarié handicapé est menacé dans son emploi suite à la survenance ou l’aggravation du handicap et lorsqu’il n’existe pas d’autres solutions permettant de garantir le maintien dans l’emploi.

Pour vous :

  • des aides pour votre reconversion professionnelle : formation rémunérée ; stage ou contrat de rééducation professionnelle ; bilan de compétences et aide à la définition de votre projet professionnel.
  • la possibilité d’obtenir une compensation pour vos frais professionnels : frais de transport ; achat de nouveau matériel ; aménagement ou acquisition d’un véhicule.
  • une subvention si vous souhaitez vous lancer en indépendant (aide à la création d’activité d’un montant forfaitaire de 6 000 euros).
  • un soutien pour mieux vivre votre travail au quotidien et vous maintenir dans votre emploi.
  • la suppression de l’âge limite de participation aux concours de la fonction publique.
  • l’aménagement des épreuves d’examen et de concours : tiers-temps supplémentaire ; aide d’une personne tierce ; possibilité d’avoir un matériel adapté.

 

Comment obtenir une carte d’invalidité ?

 

La carte d’invalidité atteste votre situation de handicap, elle permet de bénéficier de certains droits.

Elle est délivrée par le ministère en charge des affaires sociales.

Les critères d’éligibilité sont un taux d'incapacité d'au moins 80 %, ou si vous bénéficiez d'une pension d'invalidité classée en 3e catégorie.

Vous pouvez à tout moment vous renseigner auprès de votre MDPH.

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,