mieux comprendre la structure douleur

 

c’est quoi exactement une structure douleur ?

 

 

Une structure douleur est un établissement de soin dédié à la prise en charge de la douleur chronique c’est-à-dire persistantes ou récurrentes, le plus souvent au-delà de 6 mois, qui répondent mal au traitement et qui induisent une détérioration de la qualité de vie.

 

On les appelle aussi « Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur (CFETD) ou « Structures spécialisées en Douleurs Chroniques (SDC).

 

Mises en place avec les 3 plans nationaux successifs d’amélioration de la prise en charge de la douleur, il en existe environ 250 en France et elles assurent l’évaluation et le suivi de 200 000 patients en moyenne par an selon une approche multidisciplinaire.

Elles sont rattachées à un établissement de santé public ou privé, elles sont labellisées par une Agence Régionale de Santé (ARS) et regroupent au sein de leur équipe des professionnels de santé de disciplines différentes qui ont reçu une formation spécifique sur la douleur en plus de leur spécialité d’origine :

  • des médecins anesthésistes, des rhumatologues, des neurologues, des orthopédistes, des psychiatres…
  • ainsi que des infirmières, des psychologues, des kinésithérapeutes…

 

Il existe deux types de structure douleur :

  • Les consultations douleur qui assurent une prise en charge pluridisciplinaire de premier secours
  • Les centres douleur qui réalisent une prise en charge médicale pluridisciplinaire du patient avec un suivi long terme.

 

Certains centres sont également équipés d’un plateau technique permettant de réaliser certains types d’examens et de soins ainsi que de lits d’hospitalisation.

Il existe probablement un centre près de chez vous.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant et à consulter notre annuaire :

 

comment se déroule une consultation en structure douleur ?

 

L’objectif de la prise en charge d’une personne douloureuse chronique au sein d’une structure douleur est d’élaborer avec elle un projet thérapeutique personnalisé, associant des médicaments pour la soulager ainsi que des protocoles de soins non médicamenteux.

Et de l’impliquer dans son traitement.

 

Car un patient actif face à sa prise en charge a plus de chance de mesurer son efficacité et de réagir à chaque phase de son traitement.

L’évaluation initiale est essentiellement basée sur l’écoute pour comprendre la personne, sa plainte douloureuse, évaluer les retentissements de la douleur et pour repérer les ressources sur lesquelles s’appuyer pour construire un projet thérapeutique efficace.

 

Généralement, vous rencontrez un médecin accompagné ou non d’une infirmière, et d’un médecin psychiatre ou d’un psychologue.

Si possible, avant la consultation, notez les informations sur l'historique de votre maladie, l'évolution de votre douleur, ses conditions d'apparition et de disparition, les traitements déjà essayés... pour ne rien oublier.

Il est également essentiel d'apporter, lors de cette consultation, l'ensemble des éléments de votre dossier médical (analyses, radiographies, rapports d'examens...), ainsi que la lettre explicative que vous aura remise votre médecin traitant.

 

Lors de cette évaluation initiale, il vous sera fréquemment demandé de remplir des questionnaires visant à vous aider à mieux comprendre votre maladie et mieux appréhender les différentes dimensions de votre douleur chronique.

Cette évaluation initiale peut nécessiter plusieurs consultations et une discussion de votre dossier lors d'une réunion de concertation professionnelle qui implique tous les membres de l'équipe du centre douleur, à l’issue de laquelle on vous proposera différentes thérapeutiques pour soulager au mieux vos douleurs.

Tout au long de votre parcours (évaluation, diagnostic, projet thérapeutique), l’approche multidisciplinaire est de mise.

Et à tout moment, une réévaluation est possible si l’un des intervenants le juge nécessaire.

 

L’équipe de la structure douleur se doit de tout mettre en œuvre pour vous accompagner et vous montrer le chemin à suivre ou encore maintenir un lien avec votre environnement socioprofessionnel, médical ou encore associatif.

De votre côté, il est important que vous soyez engagé et actif dans la prise en main de vos douleurs.

D’abord, pour vous et améliorer votre qualité de vie.

Vis-à-vis de l’équipe médicale également.

Il sera donc essentiel que de se rendre aux consultations programmées, de respecter et suivre les traitements prescrits ainsi que les recommandations de votre médecin.

 

quels sont les avantages à consulter une structure douleur ?

 

Uns structure douleur est un centre d’expertise qui regroupe des spécialistes partageant une culture commune sur la douleur chronique en plus de leur spécialité d’origine avec un principe de collaboration pluridisciplinaire unique.

Ainsi, une structure douleur vous apporte ce que vous ne trouverez nulle part ailleurs : l’expertise de la prise en charge de la douleur chronique selon une approche pluridisciplinaire, absolument nécessaire à une prise en charge efficace.

La structure douleur vous donne également accès à des moyens thérapeutiques spécifiques comme par exemple, la neuromodulation dont la mise en oeuvre est bien codifiée et la prescription réservée aux spécialistes de la douleur.

L’équipe de la structure douleur, en lien avec votre médecin traitant, vous oriente également vers des ateliers  qui correspondent à vos besoins pour améliorer la prise en charge de votre douleur.

Des spécialistes de la douleur ont également mis au point un programme en ligne.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

 

 

 

comment accéder à une structure douleur ?

 

L’accès aux structures de traitement de la douleur chronique s’effectue uniquement sur rendez-vous, et avec l’accord de votre médecin généraliste ou de votre spécialiste (en accord avec votre médecin traitant).

Vous ne pouvez donc pas prendre de rendez-vous seul, dans ce type de centre, sans passer par la case médecin !

Pour ce faire, et si votre médecin traitant juge nécessaire de vous adresser à une structure douleur, il adressera à la structure la plus proche de votre domicile un dossier complet avec les examens déjà réalisés, les traitements que vous avez pris pour soulager vos douleurs… ainsi qu’un courrier expliquant pourquoi solliciter un rendez-vous.

En retour, le centre douleur vous contactera pour fixer un premier rendez-vous de consultation.

En fonction de leur localisation, les délais d’attente peuvent être longs : entre deux semaines et trois mois, la demande étant de plus en plus forte.

C’est pour cela que votre médecin doit exprimer clairement dans le courrier le caractère urgent ou non, de la prise en charge.

C'est par exemple le cas des pathologies douloureuses cancéreuses, des algies vasculaires de la face, des névralgies du trijumeau… qui malgré un traitement étiologique n'ont pas été correctement gérées sur le plan douleur.

 

 

 

la relation entre patient et médecin repose sur la confiance.

pour être bien soigné, je dois y mettre du mien

  • Je respecte l’heure de mon rendez-vous et pense à apporter ma carte Vitale ainsi que tous les documents nécessaires à une consultation de qualité.
  • Je préviens suffisamment tôt en cas d’empêchement de façon à permettre à d’autres de profiter de ce temps libéré.
  • J’attends mon tour avec calme car je dois savoir qu’un retard s’explique probablement par un cas plus urgent que le mien.
  • Je fournis à mon médecin des informations complètes et sincères sachant que ces informations sont protégées par le secret médical
  • Je l’écoute avec attention et lui pose toutes les questions nécessaires.
  • Si besoin je me fais accompagner par une personne de confiance.
  • Je ne pousse pas mon médecin à accomplir un acte contraire aux nécessités médicales, aux règlementations et à la loi.
  • Si je suis bénéficiaire de la CMU, AME ou ACS, je fournis l’attestation valide correspondante. De même en cas d’Accident de Travail.
  • Je respecte les prescriptions de mon médecin.
  • Sinon je le préviens pour ne pas me mettre en danger et perdre des médicaments très chers que je déciderais seul de ne pas prendre.
 

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés. En savoir plus Fermer

,